lettres philosophiques: le commerce

Lettres philosophiques

 

  Les lettres philosophiques offrent une réflexion sociologique, religieux et politique qui sur un pays étrangers l’Angleterre, ceux qui permet de faire la comparaison avec la France, elles sont publiés en 1921, sa démarche s’apparente à celle de Montesquieu dans les lettres Personnes mais le regard de l’étranger n’est pas Orientale, il est lui-même l’étranger qui découvre. La lettre 10 est consacrée à un thème intéressé Voltaire à la foi sur le plan personnel et sur le pan d’une réflexion économique et philosophique. Le texte se présente sous la forme d’une argumentation qui vise à prouver l’importance du commerce a partir de l’exemple de l’Angleterre.

Thèse : Le commerce est le moteur de l’économie et de la grandeur d’une nation dont il favorise la liberté et le bonheur.

Le texte très structure débute par un énoncé d’une thèse illustré par des arguments qui se confondent avec des exemples historiques

PB : En quoi l’éloge du commerce participe-t-il au combat pour la liberté et le bonheur d’un individu ?


Axe 1 : la structure argumentative du texte et son efficacité

Cinq paragraphes sans connecteur logique. La continuité des idées par le terme du commerce et par l’illusion à travers plusieurs exemples de l’association commerce/grandeur d’une nation. La thèse est énoncée au tout début du texte et illustré ensuite par une alternance régulière Angleterre/autres pays.

A.    A.La thèse

« Commerce » (l.1-2-8)

« enrichi » (l.

« liberté » (l.2)

« grandeur de l’Etat » (l.3)

Elle est donnée dans les quatre premières lignes. Elle représenté par une relation de cause à effet qui est perceptible dans la structure de la phrase. (Libre -> liberté -> de là)



B.     B.Première illusion : commerce Anglais

« 200 vaisseau de guerre » (l.5)

« une petite île un peu de plomb » (l.7)

L’exemple de l’Angleterre est à la fois informatif et admiratif. Il Insiste sur la puissance de leur force maritime et de leur pouvoir politique

L’indication chiffré et l’énumération historique des victoires britanniques confirment l’idée de monopoles et de métrise des mers. Il insiste sur l’éloignement des expéditions et sur leur simultanéité qui apporte une preuve magistrale à sa thèse selon laquelle le commerce fait la grandeur d’un Etat.

 

C.     C.illustration : un épisode de l’histoire de France

« Louis XIV » (l.14)

« Italie » (l.14)

« prêtes de prendre Turin » (l.15)

« prince Eugène » (l.16)

En faisant porté son exemple sur l’histoire de France, il sensibiliser le lecteur français. Voltaire fournit des éléments sur le contexte histoire France/Autriche. Le besoin d’argent du prince Eugène et le prêt qu’il a obtenu par l’Angleterre. La guerre est gagnée grâce à cet argent. Montrer au français qu’ils ont été vaincu grâce à l’argent anglais doit les faires réfléchir sur le rôle des commerces dans les opérations militaires. Anglais = pourvoyeur de fond. Rôle admirable, ils ont joué un rôle providentiel d’extrême urgence. La volonté d’objectivité historique mathématique renforce la démonstration.

 

D.    D.Illustration : aristocratie et commerce Angleterre

« pair du royaume ne dédaigne point » (l.25)

« se contente d’être Marchand » (l.26)

Voltaire développe la relation entre commerce et classe social pour un aristocrate anglais, il n’y a aucune honte à pratiquer le commerce. Tout le champ lexical du commerce est associé étroitement à l’expression d’un sentiment de fierté. La comparaison élogieuse avec Rome introduit un argument d’autorité mélioratif pour les aristocrates anglais.

 

E.     E.L’Allemagne et la France.

Les deux paragraphes vont dans le même sens : il met en valeur la vanité des titres de noblesse ou la mage aristocratique fait considérer le commerce avec mépris et dédain.

 

Axe 2 : Critique du contenue dans la lettre

 

L’observation du comportement anglais permet de proposer une critique sévère de ceux qu’il ne veule pas reconnaître l’importance politique du commerce.

 

A.    A.La critique implicite

«tt trois flottes à la fois en trois extrémités du monde » (l.9)

La mise en évidence de la puissance anglaise sur le monde entier est une critique implicite pour la France qui historiquement est en rivalité constante avec l’Angleterre. En soulignant à quels points cette puissance est redevable au commerce, Voltaire montre que la situation d’infériorité de la France s’explique par son mépris du commerce.

« délivra Turin, battit les français » (l.20)

Si les anglais ont gagné, c’est une façon de montrer par comparaison que la France a perdu par le manque d’aucune ressource financière importante.

 

B.     B.La critique explicite des allemands et des français

1)    1.Un attachement injustifié aux signés de la noblesse

« monstrueuse » (l.30-31)

« entêtés de leurs quartiers » (l.31)

« orgueil » (l.35)

Cette critique porte sur les traits commun entre l’aristocratie allemande et les français qui se traduisent par leur mépris du commerce. L’hyperbole sur « monstrueuse » les opposent aux anglais, en considèrent le commerce comme une anomalie alors que leur orgueil n’est qu’une fatuité  de leur mauvais aloi. Le choix des termes péjoratif accentue la critique. Voltaire dénonce la vanité attaché au titre et de l’importance qu’on accorde.

« un homme de ma qualité » (l.38)

L’expression au discours direct insiste sur une autosatisfaction et sur leur mépris affiché sur leur commerce. Le rang et le titre sont des choses dérisoires qui ne sont pas utiles à une nation.

2)    2.La vanité d’une attitude servile

« bien poudré » (l.42)

« à quel heure » (l.42)

« grandeur » (l.43) =/= esclave

Il invente une sorte de mise en scène qui oppose deux types de comportements dans une inter native ironique. Il ironise sur la parasse des nobles à la cours. La construction oxymorique permet à Voltaire de dénoncer la servilité l’hypocrisie de la noblesse qui se donne des airs de Grandeur qu’il s’agit surtout d’un esclavage à l’étiquette de corse et au rôle de courtisant qui ne s’attaque qu’à l’apparence et à l’étiquette.

« ils ne sauraient concevoir » (l.31)

« mépriser souverainement » (.39

Ce vocabulaire les présente comme des pantins de marionnettes pour insister sur la vanité de l’apparence et de leur préoccupation de sujet dérisoire ou peu d’intérêt : il connaisse par cœur la vie du roi mais rien sur leur pays.

3)    3.Le mépris affiché pour le commerce

La négation restrictive est la répartition du mot mépris permet de dénoncer la déconsidération des français pour tous ceux qui touchent au négoce. Le commerçant gage honnêtement son argent et participe à la richesse d’un état alors que l’aristocratie française n’a aucune utilité, elle ne fait que dépenser l’argent péniblement gagné serfs.


 CONCLUSION

Ce texte propose une relation étroite être commerce liberté et bonheur avec l’exemple des anglais puisque le commerce favorise une liberté d’action sur le plan politique et permet la création d’un empire coloniale. Le dernier mot du texte renvoie a un bonheur matériel qui pour Voltaire est un élément fondamentale du bonheur.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×